Archives annuelles : 2009

Grève du support du non libre

À partir de demain et pour une durée indé­ter­mi­née, je fais la grève du support infor­ma­tique non libre.

Fini donc les nettoyages de bases de registre, les défrag­men­ta­tions et autres instal­la­tions d’anti-virus.

Pourquoi j’ar­rête ? Il y a plusieurs raisons :

  1. Quand j’étais petit et que je deman­dais à mes parents la signi­fi­ca­tion d’un mot, j’avais droit à « Regarde dans le diction­naire. » Pourquoi alors ne font-ils pas de recherche google lorsqu’ils ont un problème infor­ma­tique ? Sans moi, peut-être pren­dront-ils un peu d’in­dé­pen­dance infor­ma­tique.
  2. Je ne connais pas grand chose à windows. C’est con mais chaque fois que je me retrouve sur cet OS, je tatonne comme n’im­porte qui. Donc je ne suis pas quali­fié. Et c’est pire pour les mac mais au moins personne ne m’em­bête avec ce système. Les seuls logi­ciels que j’ins­talle et que je connais sur windows sont libres : Fire­fox, Thun­der­bird, Vlc, Jkde­frag, etc. (sauf CClea­ner)
  3. Je ne rends pas service à Linux en palliant les défi­ciences de windows : puisque j’ar­rive à remettre d’aplomb ce système, ce n’est pas la peine d’es­sayer Linux.
  4. Personne n’en a rien à foutre de mon atta­che­ment philo­so­phique aux Logi­ciels Libres. D’ac­cord. Mais dans ce cas, je ne vois pas ce que j’ai à foutre de l’at­ta­che­ment par habi­tude des gens à windows.

Si vous voulez plus de raisons, vous pouvez aller voir cet article qui m’a inspiré : http://ploum.frimouvy.org/?36-je-ne-suis-pas-un-numero-de-hotline-je-suis-un-geek-libre

Il y aura sans doute une ou deux excep­tions, je ne refu­se­rai tout de même pas mon aide à quelqu’un qui me rend de grands services.

Je vous souhaite à tous une bonne année !

Me soutenir sur Tipeee Me soutenir sur Liberapay

Auto­lo­gout pour le compte root

Qui n’a jamais laissé son pc 5 minutes sans surveillance pour aller se cher­cher un café et est revenu un demi-heure plus tard parce qu’il a rencon­tré un collègue qui lui a tenu la jambe ? Ça arrive à tout le monde.

Le problème de sécu­rité peut faire son appa­ri­tion si on avait une session root en cours dans un termi­nal qu’on a planqué sur l’autre bureau et qu’on a oublié. Si 5 minutes sans surveillance peut paraître anodin dans un tel cas (ok, on n’a qu’à locker la session, mais bon, c’est juste pour aller cher­cher un café, c’est pas la peine…), dès qu’on tarde un peu à reve­nir, ça peut être très dange­reux !

Bref, tout ça pour dire qu’il peut être inté­res­sant d’avoir un méca­nisme qui délogue le root au bout d’un temps déter­miné.

Et bien c’est très simple : il suffit d’écrire ceci dans le /root/.bashrc

TMOUT=300

300 étant la durée d’inac­ti­vité en secondes avant le logout, ce qui fait 5 minutes.

Ce n’est pas un système parfait, loin de là, mais ça permet d’évi­ter les mauvaises surprises en cas d’ou­bli de lockage de la session.

Me soutenir sur Tipeee Me soutenir sur Liberapay