Fire­fox (ou Icewea­sel) et about:config

Quand on tape about:config dans la barre d’adresse de Fire­fox, on se retrouve avec un paquet de trucs ésoté­riques qui ne veulent a priori rien dire. Ces formules caba­lis­tiques sont pour­tant un moyen formi­dable de person­na­li­ser en profon­deur son navi­ga­teur ! Chacune des lignes corres­pond à une option de confi­gu­ra­tion et la plupart ne peuvent être modi­fiées par le menu préfé­rences.

M’en­fin, alors comment on fait ? me direz-vous ? Simple : on parcourt le net à la recherche des options kivon­bien et on les adapte.

Je vais vous donner ici les petits trucs dont je me sers et qui viennent d’ici. Bien sûr, commen­cez par ouvrir un onglet et tapez about:config dans la barre d’adresse.

La barre d’adresse intel­li­gente

Vous l’au­rez remarqué, la barre d’adresse de Fire­fox vous propose certains sites issus de vos marque-pages et de votre histo­rique lorsque vous commen­cez à écrire dedans. C’est cool, mais le nombre de propo­si­tions (12 par défaut) ne vous sied guère.

Écri­vez brow­ser.urlbar.maxRi­chRe­sults dans la barre de filtre (c’est la meilleure manière de recher­cher une option), ça vous donnera l’op­tion corres­pon­dante. Ensuite modi­fiez sa valeur en double-cliquant dessus. Person­nel­le­ment je l’ai mise à 6, ça bouffe moins l’écran, mais libre à vous d’aug­men­ter ou de dimi­nuer cette valeur.

Suppri­mer le délai d’at­tente lors de l’ins­tal­la­tion d’un add-on

Moi, ça m’énerve un peu d’at­tendre 3 ou 5 secondes avant de confir­mer que je veux instal­ler un add-on. Donc pour dimi­nuer ce temps, la bonne option est secu­rity.dialog_enable_delay. La valeur est le temps d’at­tente en milli­se­condes. Si vous voulez enle­ver complè­te­ment l’at­tente, réglez la valeur à 0.

Voir la source de la page dans votre éditeur favori

Certes, ça ne sert pas vrai­ment à tout le monde mais ça peut être bien pratique pour un déve­lop­peur.

Option : view_source.editor.exter­nal et passer la valeur à true

Option : view_source.editor.path, là il faut mettre le chemin pour accé­der à votre éditeur.

Si jamais une option n’existe pas, n’hé­si­tez surtout pas à la créer ! Un clic droit et c’est tout bon. Par contre il faut faire atten­tion au type : chaîne de carac­tère, booléen ou numé­rique.

Modi­fier l’ani­ma­tion de la barre d’ou­tils en plein écran

Lorsque vous appuyez sur F11, Fire­fox passe en plein écran, ce qui peut être pratique quand on en a un petit (d’écran). La barre d’ou­tils se cache avec un joli effet d’ani­ma­tion très joli mais qui fait perdre un peu de temps.

Option : Brow­ser.fulls­creen.anima­teUp et la valeur à 0 pour suppri­mer l’ani­ma­tion, à 1 pour que l’ani­ma­tion ne se fasse qu’une fois, au passage au plein écran et pas quand vous passez la souris en haut pour accé­der à la barre d’ou­tils et enfin 2 pour que l’ani­ma­tion se fasse à chaque fois.

Garder la barre d’ou­tils en plein écran

C’est bien joli le plein écran mais si on n’ar­rête pas de faire joujou avec la barre d’ou­tils, c’est usant de la voir appa­raître et dispa­raître à tout bout de champ. C’est pourquoi on peut la lais­ser affi­chée tout le temps.

Option : brow­ser.fulls­creen.auto­hide, True pour cacher, False pour toujours affi­cher

Le nombre de résul­tats de recherche d’un add-on

Parfois quand on cherche un add-on avec le gestion­naire de modules complé­men­taires, on aime­rait qu’il nous propose plus de 5 résul­tats par recherche. C’est facile !

Option : exten­sions.getAd­dons.maxRe­sults, la valeur corres­pond au nombre de résul­tats que l’on souhaite voir.

Bien entendu, tous ces trucs sont valables sous Icewea­sel (Debian Powa !).

Instal­ler une télé­com­mande ATI Remote Wonder sous Debian

ATIRWQui n’a jamais rêvé de pilo­ter son ordi­na­teur depuis son lit/canapé/fauteuil ? Toi là, dans le fond ? Menteur !

On m’a récem­ment prêté une ATI Remote Wonder et grâce à elle, je peux main­te­nant télé­com­man­der mon ordi ! Ça n’a l’air de rien mais c’est quand même bien pratique pour éteindre l’ordi le soir sans avoir à se rele­ver ou se mater un film et chan­ger les sous-titres/pistes audio sans se bouger du fauteuil !

Alors allons-y pour la confi­gu­ra­tion de la bestiole avec lirc ! Tout d’abord il faut instal­ler lirc :

# apt-get install lirc

Ensuite on construit les modules lirc avec module-assis­tant :

# m-a a-i lirc-modules

Ensuite on édite le fichier /etc/modprobe.d/black­list.conf et on rajoute la ligne quelque part.

black­list ati_remote

Véri­fiez bien que ce module n’est pas chargé par un petit

# lsmod | grep ati_remote

Char­gez le module lirc_atiusb

# modprobe lirc_atiusb

Vient la partie longue et fasti­dieuse de la créa­tion du fichier de confi­gu­ra­tion de la télé­com­mande (atten­tion, ça ne marchera pas si lirc est déjà lancé) :

$ irre­cord -d /dev/lirc0 atire­mote.conf
Press RETURN to conti­nue.Hold down an arbi­trary button. Appuyer de facon conti­nue sur un bouton
……………………………………………………………………..
Found gap length: 147959
Now enter the names for the buttons.

Please enter the name for the next button (press <enter> to finish recor­ding)
menu Défi­ni­tion de la touche menu

Now hold down button “menu” Appuyer sur le bouton adéquat
Please enter the name for the next button (press <enter> to finish recor­ding)

Et ainsi de suite
Quand c’est fini, appuyer sur ENTRÉE

Checking for toggle bit mask.
Please press an arbi­trary button repea­tedly as fast as possible.
Make sure you keep pres­sing the SAME button and that you DON’T HOLD
the button down!.
If you can’t see any dots appear, then wait a bit between button presses.
…………………………….
Inva­lid toggle bit.
Success­fully writ­ten config file.

Copiez ce fichier dans /etc/lirc :

# cp atire­mote.conf /etc/lirc/lircd.conf

Si vous avez un problème avec ce fichier, vous pouvez éven­tuel­le­ment essayer avec le mien :
Vous pouvez éditez le fichier /etc/lirc/hard­ware.conf mais je ne crois pas que ce soit obli­ga­toire :

# /etc/lirc/hard­ware.conf
#
# Argu­ments which will be used when laun­ching lircd
LIRCD_ARGS=""
#Don’t start lircmd even if there seems to be a good config file
#START_LIRCMD=false
#Don’t start irexec, even if a good config file seems to exist.
#START_IREXEC=false
#Try to load appro­priate kernel modules
LOAD_MODULES=true
# Run « lircd—­dri­ver=help » for a list of suppor­ted drivers.
DRIVER=""
# If DEVICE is set to /dev/lirc and udev is in use /dev/lirc0 will be
# auto­ma­ti­cally used instead
DEVICE="/dev/lirc0« 
MODULES= »lirc_atiusb« 
# Default confi­gu­ra­tion files for your hard­ware if any
LIRCD_CONF= »/etc/lirc/lircd.conf« 
LIRCMD_CONF= »"

Ensuite il faut créer un fichier .lircrc pour défi­nir les actions pour les boutons :

begin
flags = star­tup_mode
mode = desk­top
end

begin
button = a
prog = irexec
repeat = 3
config = osd_cat -p middle -A center -f -*-*-bold-r-normal-*-60-*-*-*-*-*-*-* -d 1 ~/.lirc_desk­top_text &
mode = desk­top
flags = quit
end

begin
button = b
prog = irexec
repeat = 3
config = osd_cat -p middle -A center -f -*-*-bold-r-normal-*-60-*-*-*-*-*-*-* -d 1 ~/.lirc_mplayer_text &
mode = mplayer
flags = quit
end

begin
button = power
prog = irexec
repeat = 3
config = shut­down -h now
end

## Volume Control
begin
prog = irexec
button = volup
repeat = 3
config = aumix -v+10 &
end

begin
prog = irexec
button = voldown
repeat = 3
config = aumix -v-10 &
end

begin
button = mute
prog = irexec
config = amixer -c 0 set PCM toggle &
end

include ~/.lircrc.desk­top
include ~/.lircrc.mplayer

Je pense que la syntaxe de ce fichier parle d’elle-même.

Notez le include ~/.lircrc.desk­top qui permet d’al­lé­ger le .lircrc en mettant une partie de la confi­gu­ra­tion dans un autre fichier. Ainsi, tous les boutons utiles pour mplayer se retrouvent dans ~/.lircrc.mplayer.

Si le osd-cat perturbe certaines personnes, sachez qu’il agit comme cat mais qu’il envoie sa sortie direc­te­ment sur l’écran, comme l’osd de mplayer. Osd-cat est fourni par le paquet xosd-bin. Quand on veut chan­ger de mode, je pense qu’il est bien d’en avoir la confir­ma­tion et c’est pourquoi j’ai utilisé osd-cat.

Qu’est-ce que le « mode = desk­top » dans ce fichier .lircrc ?

En fait cela permet d’as­si­gner des actions diffé­rentes à un bouton selon le mode dans lequel on se trouve (vous pouvez allez voir mes fichiers .lircrc.mplayer et .lircrc.desk­top pour des exemples).
Pour défi­nir un mode, rien de plus simple :

begin mode
begin
button = bouton
prog = irexec
config = action
end
end mode

Le programme irexec est un lanceur fourni avec lirc et doit être lancé au début de votre session.

Person­nel­le­ment, après quelques problèmes j’ai réussi à faire fonc­tion­ner tout ça en éditant le fichier /etc/X11/xinit/xini­trc et en rajou­tant ceci à la fin :

/usr/bin/irexec

Voilà, un bon petit reboot et tout devrait fonc­tion­ner comme sur des roulettes !