Lance­ment de mes pages Tipeee et Libe­ra­pay

Libre ne veut pas dire gratuit. Et oui, les déve­lop­peurs de logi­ciels libres doivent manger aussi.

Le problème est que cet état de fait n’est pas toujours dans les têtes de tout le monde, parti­cu­liers comme entre­prises. Des exemples ?

Heureu­se­ment, certaines orga­ni­sa­tions comme Frama­soft (dont je suis sala­rié), à force de péda­go­gie, de répé­ti­tion et de campagnes de dons, arrivent à faire passer le message (certes, Frama­soft ne produit pas (enfin si, mais très peu) de logi­ciel, mais four­nit un énorme effort pour faire connaître le logi­ciel libre au grand public et contri­bue au logi­ciel libre par des traduc­tions, des tuto­riels, des patchs, des rapports de bugs, etc).

Mais qu’en est-il pour les déve­lop­peurs isolés ? Ceux qui n’ont pas le temps de faire leur promo ? Géné­ra­le­ment, on a droit à un pauvre petit bouton paypal sur le site du logi­ciel ou leur site person­nel. C’est déjà ça, mais ça limite le soutien à ceux qui ont un compte paypal (oui, je sais, on peut aussi payer par carte bancaire, mais je sais d’ex­pé­rience qu’il faut que la personne qui met le bouton confi­gure sa page paypal pour ça et que paypal ne s’amuse pas à chan­ger ses confi­gu­ra­tions sans rien dire) et à un don ponc­tuel. Et la sauce de Flattr n’a malheu­reu­se­ment pas pris.

Heureu­se­ment, il y a main­te­nant de nouvelles façons de soute­nir les personnes que l’on souhaite aider : Tipeee, Libe­ra­pay, Patreon et autres plate­formes de dons.

Ces plate­formes ont l’avan­tage de permettre les dons récur­rents et de four­nir une page person­na­li­sée pour le créa­teur, lui permet­tant d’ex­pliquer ce qu’il fait, pourquoi il propose de le soute­nir, et même pour certaines d’entre elles de propo­ser des contre­par­ties.

« Oui mais on peut déjà faire une page sur son site ». Oui mais c’est beau­coup plus simple de créer la page sur ces outils et surtout, cette page est la même que celle où l’on peut donner, détail d’im­por­tance.

Bref, tout ça pour dire que je lance mes pages Tipeee (pour l’as­pect plate­forme connue) et Libe­ra­pay (pour être sur une plate­forme libre, on ne se refait pas :D ).

À ma connais­sance, il n’y a pas de déve­lop­peur de logi­ciel libre sur ce genre de plate­forme (Tipeee, tout du moins), je teste­rai donc :-)
Il faut bien tester les diffé­rentes pistes à notre dispo­si­tion en atten­dant le revenu de base ou le salaire à vie.

Soyons clair : je ne cherche pas à gagner suffi­sam­ment de sous pour vivre de mes logi­ciels (bossant pour Frama­soft, je gagne déjà ma vie grâce au logi­ciel libre). Par contre, je permets à ceux qui le souhaitent de me remer­cier en me donnant de quoi me payer une bière de temps en temps, tout en rece­vant une contre­par­tie. Car oui, je propose des contre­par­ties :-) Vous pouvez voir lesquelles sur https://www.tipeee.com/fiat-tux (et quelles sont mes réali­sa­tions dans le domaine du logi­ciel libre sur https://luc.frama.io/, en cliquant sur Réali­sa­tions).

Et histoire de donner le bon exemple, sachez que je soutiens :

  • Neil Jomunsi, écri­vain libre
  • JcFrog, musi­cien/chan­teur/inter­prète paro­dique libre
  • Gee, dessi­na­teur libre
  • ZeMar­mot, film d’ani­ma­tion libre

N’hé­si­tez pas à les soute­nir, ainsi que Frama­soft, la Quadra­ture du Net et l’April :-)

Me soutenir sur Tipeee Me soutenir sur Liberapay

Me soutenir sur Tipeee Me soutenir sur Liberapay

2 réflexions au sujet de « Lance­ment de mes pages Tipeee et Libe­ra­pay »

    1. Salut,

      Oui, pour l’instant, on n’a que ça, parce que ça nous permet de gérer ± automatiquement les reçus fiscaux.

      Il me semble qu’on avait discuté de faire une page liberapay ou pas, mais je ne me rappelle pas de la décision finale.

      Je vais aller demander.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *