Archives du mot-clé Liberapay

Merci à mes tipeurs :-)

Le 14 juillet dernier, j’ai lancé mes pages Tipeee et Libe­ra­pay.

La récom­pense de base est l’ap­pa­ri­tion sur une page mensuelle de remer­cie­ments… voici celle de mai !

Main­te­nant que je suis bien installé dans mon nouvel appar­te­ment, le clavier recom­mence à me chatouiller les doigts :-) #BackInBu­si­ness

Merci à :

Profi­tons un peu de cet article pour faire un petit résumé de mon acti­vité libriste du mois de mai.

J’ai travaillé sur Lutim, mon outil d’hé­ber­ge­ment d’images. J’ai enfin programmé une couche d’abs­trac­tion à la base de données afin de pouvoir utili­ser autre chose que SQLite. Pour les non tech­ni­ciens, cela veut dire qu’à terme, Lutim pourra utili­ser une vraie base de données, ce qui amélio­rera gran­de­ment ses perfor­mances. J’ai aussi, mais c’est acces­soire, supprimé le bouton Flattr et l’ai remplacé par des boutons pour me soute­nir via Libe­ra­pay et Tipeee.

Ça faisait long­temps que je n’avais pas codé (sur mon temps libre, je code rela­ti­ve­ment régu­liè­re­ment pendant mon travail), cela faisait donc long­temps que je n’avais pas dédié de commits… Mais j’ai commencé à rattra­per mon retard !

Les commits dédiés à Guil­hemB sont :

Et les commits dédiés à Schoumi sont (il manque encore celui de mai, il arri­vera en juin) :

Me soutenir sur Tipeee Me soutenir sur Liberapay

Double merci à mes tipeurs :-)

Le 14 juillet dernier, j’ai lancé mes pages Tipeee et Libe­ra­pay.

La récom­pense de base est l’ap­pa­ri­tion sur une page mensuelle de remer­cie­ments… voici celle de mars et d’avril !

Et oui, j’ai zappé la page de remer­cie­ments de mars (je rappelle que je les publie à la fin du mois en ques­tion… ou au début du suivant quand je n’ai pas le temps 🙁) : toujours le démé­na­ge­ment. Et pour celle d’avril… c’est l’em­mé­na­ge­ment et le range­ment de mon bazar qui m’a fait m’écrou­ler tous les soirs sans avoir la force de rouvrir l’ordi.

Merci à :

Je n’ai malheu­reu­se­ment rien fait pendant ces deux mois 🙁 Promis, je vais me rattra­per !

Pour me faire pardon­ner, voici ma petite contri­bu­tion au #Mercre­diFic­tion sur le réseau social Masto­don :

Carlos soupira. Encore une cargai­son qui n’ar­ri­vera pas à bon port. Sata­nés flics !

Le métier deve­nait de plus en plus diffi­cile, entre les raids de plus en plus fréquents de la police, la concur­rence des japo­nais, des français… Peut-être était-il temps pour lui de tout lais­ser tomber et de rentrer au pays, en Argen­tine.

Après tout, il était riche ! Son cartel de trafic de bœufs lui avait tant rapporté depuis l’in­ter­dic­tion mondiale de consom­mer de la viande.

Me soutenir sur Tipeee Me soutenir sur Liberapay