Un nouvel article sur le wiki : Borg­ma­tic !

Un borg (Star Trek) dans sa station de stockage

🎶 Baaaa­ckup ! Ton univers impi­toyaaaable ! 🎶
sur l’air du géné­rique de la série Dallas

Les sauve­gardes, c’est compliqué, mais c’est indis­pen­sable. Il y a un logi­ciel bien sympa qui monte depuis quelques années : Borg. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller voir sa page dédiée sur mon wiki, qui date déjà un peu mais dont je n’avais pas parlé. Elle est tirée d’un petit cours que j’avais fait dessus pour la licence ASRALL.

Non, je viens plutôt vous parler ici de Borg­ma­tic, qui simpli­fie énor­mé­ment l’uti­li­sa­tion de Borg. Car Borg est un peu comme Dupli­city : puis­sant mais casse-pieds à mettre en place.
Il faut écrire des scripts et des scripts pour l’uti­li­ser, rete­nir des commandes à rallonge, etc. Grmpf.

Borg­ma­tic permet de rendre l’uti­li­sa­tion de Borg d’une simpli­cité enfan­tine. Bref : allez faire un tour sur https://wiki.fiat-tux.fr/admin:systeme:borg­ma­tic 🙂

Crédits : Photo d’un Borg1 de Star Trek par Marcin Wichary en CC-BY


  1. vous plai­gnez pas, j’ai failli prendre une photo de Björn Borg pour illus­trer l’ar­ticle 😛 

Encore un bon petit logi­ciel

Les sauve­gardes, c’est bien, les sauve­gardes auto­ma­tiques, c’est mieux !

OVH m’offre avec mon serveur dédié un espace de stockage en ftp me permet­tant de faire des sauve­gardes. C’est sympa, mais rsync ne sait pas faire son travail en ftp… 🙁
Qu’à cela ne tienne, j’ai parcouru le web et les dépôts Debian pour cher­cher mon bonheur et je l’ai trouvé ! Il s’agit de backup-mana­ger.

À partir d’un fichier de confi­gu­ra­tion très simple et très docu­menté, backup-mana­ger sera capable de faire des archives – incré­men­tales ou pas – des diffé­rents réper­toires choi­sis, en excluant ce qu’on lui demande d’ex­clure et d’en­voyer tout ça vers un serveur ftp, une machine distante acces­sible par ssh, un réper­toire ou une machine distante acces­sible vie rsync ou encore vers le cloud d’ama­zon.

On peut aussi deman­der à backup-mana­ger de sauve­gar­der une base mysql (ou toutes les bases que l’on possède) et ce, même à distance.

Enfin, backup-mana­ger effec­tue lui-même la rota­tion des archives.

Bref, à la fin de ma confi­gu­ra­tion, je n’ai eu qu’à mettre backup-mana­ger dans un cron kiva­bien et roulez jeunesse !

Comparé à d’autres solu­tions comme la créa­tion d’un miroir sur le serveur ftp (avec ncftp ou lftp par exemple) ou faire soi-même un script rsync qui va balan­cer le résul­tat de la synchro­ni­sa­tion sur le serveur ftp, backup-mana­ger est vrai­ment ce que j’ai trouvé de plus simple à confi­gu­rer et mettre en œuvre.

Comme d’ha­bi­tude :

# apt-get install backup-manager

EDIT : J’ai oublié de le dire, mais backup-mana­ger permet de cryp­ter les archives, pour plus de sécu­rité. C’est-y pas beau ça ?